Il y a peu, La Roquebrussanne était traversé par l’Issole. Aujourd’hui, l’eau ne coule plus.. mais le village n’a perdu de son âme. Se promener jusqu’à la Tour de l’horloge et son campanile, s’arrêter sur la place de la Loube, font le charme de ce joli village. Chaque semaine à la même heure, Gilles a pour mission de remonter le clocher de l’église. Nous l’avons suivi dans son quotidien. Détour chez MMe Martin qui nous accueille dans son petit musée de la Bugade. A côté du domaine du Loou, les vestiges d’un ferme vinicole gallo-romaine sont encore visibles, visite avec Jacques Leven. Enfin, nous irons découvrir dans le Massif de la Sainte-Beaume la source des Orris pour finir à 830m d’altitude au Massif de la Loube, espace forestier protégé à l’aspect sauvage.