Le personnage du jour, André Andréini, sculpteur en renaissance de vie,
un titre qui l’aime à se donner et vous allez comprendre pourquoi. André
ne travaille pas seul mais également avec sa femme Renée et ils sont à
eux 2 des artistes, des adultes avec une âme d’enfant, des recycleurs de
déchets mais surtout des fabricants de rêves…
Ici au viel Evenos, une de leur sculpture est accrochée au village, une
crèche est visible dans l’église où nous nous trouvons, mais leurs
oeuvres se promènent dans différents lieux du territoire.
Marilyse Trécourt pour sa chronique « Livres et Littérature » nous parle
de 3 auteurs qui méritent un vrai zoom, notamment un hyèrois basé
actuellement à Paris : Julien Sandrel.
Avant même la sortie de son 1er livre, les droits de traduction de son
roman ont été vendu à plus de 20 pays. On pourra le lire en anglais, en
espagnol, en italien, en japonais, en allemand, en chinois, en
islandais, en turc etc. Plus de 20 langues sont d’ores et déjà
certaines… et les droits d’adaptation cinématographique sont en cours de
négociation. Retenez-bien son nom : Julien Sandrel.