Il y a des histoires et des personnages qui traversent le temps. Nos
santons et nos crèches en sont un bel exemple, mais sans des santonniers
comme Georges Dalmas, octogénaire qui travaille actuellement avec son
petit-fils Camille pour lui apprendre un maximum de bons gestes et de
savoir-faire, il y aurait des métiers et des bouts de nous qui
disparaîtraient. Et de voir un bel artisan santonnier passer son savoir
à un jeune de 23 ans, cela fait plaisir, et quand Frédéric Casanova un
de nos chroniqueurs réveillent des souvenirs de son enfance, nous
comprenons que le santon et la crèche cachent de beaux souvenirs.