La mort de deux jeunes seynois ne laisse pas indifférents les habitants du quartier Berthe. Plusieurs cellules psychologiques sont mises en place à la suite de cet événement traumatique.