Marc Müller a bien fait de ne pas croire ce que ses professeurs lui ont laissé croire. Au départ, il n’était pas vraiment apte à suivre une scolarité, et n’a même pas obtenu son CAP, car cela ne lui correspondait pas. Mais une fois dans la vie active, son envie d’avancer et d’accomplir des projets ne le lâchera pas. Il ira suivre des formations en Chine pour lancer un beau projet ambitieux : produire de l’ail noir en France. Aujourd’hui, il poursuit ses aventures, en étant soucieux aujourd’hui d’aller vers le bio et une production de qualité. Cet homme qui dira que son père venait de l’assistance publique et lui pas doué pour l’école, est un exemple de travail et d’ébullition d’idées. Ecoutez-le et vous verrez tous les projets et aventures professionnelles qu’il a mené, mais surtout celles encore à venir, car ce Marc Müller n’arrête pas de réfléchir à la suite…