Malgré mal rumeur qui circule depuis quelque semaines, les professionnels l’affirment. Il y aura bien du rosé cet été.
Après une année 2017 difficile, la production a fortement chuté mais cette baisse ne se répercutera pas sur les consommateurs.