Les salons d’esthétique contraints de fermer leur portes alors qu’ils appartiennent à la même catégorie professionnelle que les coiffeurs. Une injustice que certaines esthéticiennes ont beaucoup de mal à comprendre.