Le coronavirus progresse dans le département et les hôpitaux doivent faire face à une deuxième vague brutale. C’est pourquoi il est important de rappeler que les hospitalisations ne sont pas automatiques en cas de symptômes bénins.